PROMOTION DE L’AGRICULTURE AU BÉNIN : Care International signe un accord avec le gouvernement TALON

0 173

L’organisation non gouvernementale Care International s’intéresse davantage au développement de l’agriculture au Bénin. C’est cette ambition de l’Ong qui est concrétisée à travers un accord de partenariat signé le jeudi 25 Avril 2024 au ministère de l’agriculture de l’élevage et de la pêche. Il vise à définir les modalités de collaboration avec le gouvernement du Bénin.

l’Ong Care International veux intensifier son accompagnement au gouvernement du Bénin dans le cadre de la mise en œuvre de ses politiques et orientations agricoles.
Pour Guillaume Aguettant, directeur de Care Bénin/Togo, la vision est claire et les objectifs bien précis. « Care veut promouvoir des pratiques agricoles améliorées et sensibles au climat, des chaînes de valeur inclusives et des pratiques de nutrition essentielles et communautaires » dira-t-il , avant de poursuivre en ses termes : « Notre vision est que les femmes et les enfants vulnérables augmentent la jouissance de leur droit et leur accès à une alimentation adéquate, à l’eau et à la nutrition ».
Dans le même sens, le ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui, conformément aux politiques agricoles du Bénin prône aussi la promotion des chaînes de valeurs agricoles. Pour lui, le plan d’action de Care s’inscrit dans la même logique que le programme d’action du gouvernement, notamment, le Plan National d’Investissement Agricole et de Sécuritaire Alimentaire et Nutritionnelle. C’est ce qui justifie la signature d’un protocole d’accord entre les deux parties.
Il faut souligner que Care International, installé au Bénin depuis septembre 1999, a toujours joué un grand rôle dans le secteur agricole. D’après le ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, Care intervient dans le Programme de sécurité Alimentaire et Nutritionnelle à travers cinq (05) projets : « Approche Communale pour le Marché Agricole » (ACMA) pour 8000 bénéficiaires dont 5000 femmes ; « Soutenir les Enfants dans les communautés Cotonnières » (SoFEC) avec l’accès à l’eau potable pour 300 personnes ; « Catalyser une Action Politique Renforcée pour une Alimentation Saine et de la résilience » (CASCADE) avec 100 000 femmes et 150 000 enfants bénéficiaires ; «Chance pour le Fer visant la correction de l’anémie maternelle et infantile » à travers la distribution de poisson puis « Responsabilité Sociale pour la Nutrition ».

Alfred pema (Stg)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.