LUTTE CONTRE LA DÉSERTIFICATION ET LA DÉGRADATION DES ECOSYTEMES FORESTIERS
Le Pirvatefod-Bénin officiellement lancé

0 98

Lancé de façon officielle à Cotonou ce jeudi, 6 juillet 2023, le Projet intégré de restauration et valorisation des terres et des écosystèmes forestiers dégradés pour une meilleure résilience climatique au Bénin (Pirvatefod-Benin), d’un coût global de près de 6 milliards, a pour objectif, primordial l’amélioration des pratiques de gestion des terres tenant compte des risques climatiques. 15 000 ha de terres et 15 000 ha de forêts dégradées seront restaurées et 24 000 producteurs bénéficiaires directs seront renforcés.
Pour la représentante du ministre du cadre de vie et des transports, chargé du développement durable à la cérémonie, Jeanne Akakpo Adanbiokou, le Bénin a fait l’option de la restauration puisque cette démarche fifre des opportunités de gains environnementaux et socio-économiques et aide à accroitre le capital naturel dont dépendent les moyens d’existence des populations rurales.
En effet, quelques années en arrière, il était difficile de parler de la sécurité alimentaire au Bénin sans aborder la question de dégradation des terres, des forêts ainsi que des habitats naturels. Mais de nos jours, le Projet Pirvatefod-Bénin vient comme une solution à ce problème. Il sera mis en œuvre afin de soutenir les réalisations en matière de neutralité de dégradation des terres dans les zones d’intervention ciblées, que sont entre autres : Ségbana, Gogounou, Kuandé, Aplahoué, Klouékanmè, Za-kpota et Covè…
Par ailleurs, José Wabo, représentant adjoint du Pnud au Bénin, reconnaît que la restauration des terres et des forêts dégradées à travers le Pirvatefod-Bénin permettra d’avoir une sécurité alimentaire. « C’est en prenant soin de nos sols, de nos eaux et de leur biodiversité que nous pouvons lutter contre la crise climatique et contribuer à tous nos projets de développement durable » dira-t-il.

Madeleine TAMA N’GOYE (Stg)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.