RENFORCEMENT DE COMPÉTENCES EN PLAIDOYER ET LOBBYING POUR UNE AGRICULTURE DURABLE : Le Projet Ccab outille les acteurs agricoles du Bénin

0 103

Le projet Centre de Connaissances pour l’Agriculture Biologique et l’Agro-écologie en Afrique (Cca) a organisé du 25 au 27 juin 2024 une formation sur le plaidoyer et le lobbying à Porto-Novo. Cet atelier de formation a réuni les acteurs de l’agriculture écologique pour renforcer leur compétence en matière de défense des politiques agricoles durables.

La formation a pour but principal d’aider ses acteurs agricoles à promouvoir l’agriculture biologique et l’agro-écologie au sein de leur communauté. Il est assigné plus précisément aux participants d’identifier les leviers politiques et institutionnels pour influencer les décideurs, explorer des stratégies innovantes de plaidoyer en utilisant les médias sociaux et des alliances stratégiques. À cela s’ajoutent l’élaboration des plans d’action concrets pour mener à bien des initiatives de plaidoyer dans leur domaine respectif.

Pour Arnaud Dossou-Yovo, chargé du projet Knowledge Hubs in Organic Agriculture in Africa (Kcoa) au Bénin, « Les objectifs de la formation ont été atteints et les modules pratiques ont aidé les participants à bien assimiler les notions abordées ». Basé sur une approche participative, l’atelier a, à n’en point douter renforcé les compétences des multi-acteurs en matière de plaidoyer et de lobbying, sachant que le plaidoyer représente une action formelle pour défendre une cause, tandis que le lobbying est une action plus informelle visant le même objectif. Les participants ont exploré deux thématiques spécifiques : les étapes d’une stratégie innovante de plaidoyer/lobbying et l’élaboration d’un plan d’action en faveur de l’agriculture écologique et biologique. «Il est crucial d’interagir avec les décideurs politiques et techniques pour qu’ils adoptent et mettent en œuvre nos résultats». souligne Simplice Vodounhe, professeur à la faculté des sciences agronomiques de l’Université d’Abomey Calavi (Uac).

Par ailleurs, la formation a aussi démontré, de manière concrète, les avantages de l’agro-écologie et de l’agriculture biologique.

Nadjahatou BAGUIRI (stg)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.