MARCHÉ À BÉTAIL DE TOUCOUNTOUNA : Un véritable poumon de développement au service des communautés

0 82

Le marché à bétail de la commune de Toucountouna est désormais fonctionnel après 10 années de léthargie. C’est un marché qui regorge d’énormes potentialités bénéfiques au développement de la commune et du département de l’Atacora. 

Par   Sébastien YANGA

La Depuis la relance de ses activités, ce marché reste au service de plusieurs communautés. Cette relance des activités aujourd’hui effective est à l’actif de Blaise Tchin-Toya Békakoua, maire de la commune de Toucountouna et de Djoudé Sounon, président de la communauté peul du département de l’Atacora. Ayant compris que les activités de ce marché auront un impact positif sur le développement de la commune, ces deux acteurs ont œuvré pour que ce rêve soit concrétisé. En effet, c’est un détournement de fond s’élevant à deux millions de francs CFA qui a occasionné l’arrêt des activités de ce marché pendant dix ans. Mais, les auteurs de cet acte ignoble n’ont pas été laissés pour compte. Ils ont sévèrement subi la rigueur de la loi en écopant de quelques années de prison.

Position géographique et structuration

Logé à l’extrême droite de la route inter-État, tout juste à l’entrée de la ville quand on est en provenance de la commune de Natitingou, cette infrastructure bénéficie d’un bon emplacement. Le marché à bétail de Toucountouna est complètement isolé de la ville à cause des différentes perturbations que peuvent engendrer les troupeaux de bœufs aux populations. Une végétation arbustive orne l’extérieur ainsi que l’intérieur de ce marché. Il s’étend sur une superficie de trois (03) hectares de terres ce qui permet une bonne circulation des troupeaux de bœufs et de moutons ainsi que des clients qui s’y rendent. Ce marché érigé avec le soutien financier de l’Union Européenne et technique de la Netherlands Developpement Organisation (SNV), est doté d’une grande clôture qui le délimite, d’un grand portail qui sert d’entrée principale et de deux autres petits portails. À l’intérieur de cette infrastructure de développement, on retrouve également un puit, un bloc administratif, une pharmacie vétérinaire, et un magasin aliment bétail.  Plus encore, ce qui fait la particularité du marché à bétail de du marché à bétail de Toucountouna est qu’il est doté d’un quai d’embarquement, un dispositif inexistant par exemple dans les marchés à bétail de Korogoné et de Matéri. Les différents partenaires qu’on dénombre et qui entrent en ligne de compte des actions allant dans le sens de la construction de cette infrastructure sont d’abord à première vue, l’Union Européenne partenaire financier et la SNV grand partenaire technique. À ses premiers s’ajoutent les partenaires techniques qui sont le groupe de développement, le Projet d’appui à la Productivité de l’Élevage au Nord-Bénin (PAPE), de l’Union Départementale des Organisations Professionnelles d’Éleveurs de Ruminants (UDOPER) Atacora-Donga, de l’Association de solidarité internationale, Agriculteurs français et développement international (Afdi) et la mairie de Toucountouna. Organisation et fonctionnement Un comité provisoire formé des acteurs de toutes les parties prenantes à savoir la mairie et les bouviers, coordonne les activités du marché à bétail de Toucountouna. Ce comité veille à la bonne marche des activités dudit marché et à la collecte des fonds du marché. Hormis le comité, on a également la présence des facilitateurs de la vente des bœufs. « Pour un bœuf vendu, les gestionnaires ont droit à 1000 FCFA comme recettes. Cette somme constitue une économie de la mairie et de la commune pour s’y rendre. Il constitue le troisième marché à bétail dans le département de l’Atacora-Donga après ceux de Korogoné et de Matéri qui comptent plusieurs années d’expériences à la clé. Il participe de ce fait à la réduction de la distance. « Autrefois, nous nous rendions souvent à Korogoné , à Matéri et même au Burkina Faso pour l’achat des bœufs. Maintenant la présence du marché à bétail de Toucountouna nous dispense de ces dépenses et ses risques auxquels on faisait face. » a confié un usager dudit marché venu de Natitingou et rencontré sur les lieux. Un véritable créateur d’emplois mixtes  Au-delà de la vente des bœufs, des cabris, et des moutons, il faut dire que ce lieu d’échanges et de commerce constitue également une véritable source de création d’emplois pour le d’emploi pour la jeunesse de la commune. Un petit marché de vente de produits laitiers, d’habits, de chaussures, de produits vétérinaires et de nourritures, de glaces, de sucettes et de cordes, y est créé et s’anime au même titre que le marché à bétail. Ces petites activités génératrices de revenus qui s’y mènent   participent ainsi à la réduction du taux de chômage des jeunes dans la commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.