CRA-CF Antenne Nord : Un centre de recherches au service du développement de la filière coton

0 112

Le Centre de Recherches Agricoles Coton et Fibres (Cra-cf) est l’une des entités sectorielles de l’Institut National des Recherches Agricoles du Bénin (Inrab). Il a pour mission de générer des technologies de la productivité du Coton. Basée à Parakou, elle mène l’essentiel de ses activités de recherches dans son Centre Permanent d’Expérimentation (Cpe) situé à quelques kilomètres du fleuve Okpara.    

Par Henry DOSSOU

Actuellement dirigé par Isidore Amonmide, Dr. Ir. Agronome, le Centre de Recherches Agricoles et Fibres (Cra-cf), Antenne Nord, est doté d’un personnel qualifié composé d’enseignants-chercheurs, techniciens et agents administratifs. Depuis sa création, le Centre s’est fixé pour objectif de se mettre à la disposition des acteurs de la filière des variétés productives qui prennent en compte les besoins des égreneurs et des exigences du marché international de fibres de coton. Ensuite, il a vocation de se mettre à la disposition des producteurs, des insecticides de qualité pour le contrôle des ravageurs. Enfin, le Cra-cf se met au service des acteurs des technologies de gestion efficiente des sols des grands bassins cotonniers du Bénin. Le centre travaille principalement sur quatre grands axes à savoir la génétique et l’amélioration variétale, l’agronomie, l’entomologie et l’agro sociologie. Les Centres Permanents d’Expérimentations, bras opérationnel du Cra-cf, Antenne Nord

Les Centres Permanents d’Expérimentations (Cpe), les fermes et les laboratoires représentent le bras opérationnel du Cra-cf, Antenne nord. Au nombre de 8 (Cpe) et 2 fermes, ils servent comme leur nom l’indique de champ d’expérimentation des recherches. Ainsi, une visite guidée sur le site du Cpe Okpara permet de toucher du doigt les actions menées par le Cra-cf. Ce site est étalé sur une superficie de près de 100 hectares et représente la vitrine de l’institution. Sur le site, les travaux se déroulent dans trois domaines de recherches à savoir la sélection variétale, la science du sol et la protection des végétaux. Il abrite actuellement l’un des grands projets de recherches en science du sol. Il s’agit du projet d’appui à la Transition Agroécologique dans les zones cotonnières du Bénin (Tazco) qui vise d’une part la conservation du sol et la production de biomasse pour fertiliser les sols. Dans ce cadre, plusieurs essais de recherches sont conduits suivant quatre techniques de travail de sol. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il est bien possible sans labourer la terre d’obtenir meilleur rendement et qualité des produits cultivés. D’autre part, le projet travaille à la collection des plantes de couvertures à usages multiples telles que le crotalaria spectabilis, le mucuna SP, le cadjanus cajan (pois d’angole), le brachiaria roziziensis, le stylosanthes amata. Toutes ces plantes sont très utiles pour les agro-éleveurs dans la mesure où elles nourrissent les bêtes et surtout fertilisent les sols. La mécanisation de la production n’est pas en reste des travaux de recherche du Cpe Okpara. 

Concernant la sélection variétale, le centre est un point focal du dispositif de la recherche variétale des semences du cotonnier au Bénin. En ce sens, les trois variétés de coton de nos jours en vulgarisation sont issues du Cra-cf. Il s’agit de l’ANG 956, de l’OKP 70078, et du KET 70082. Chacune d’elle répondant aux critères des zones productrices du coton. Les recherches se poursuivent dans le Centre toujours dans la quête d’améliorer les variétes de semence.

En dehors de ces recherches et résultats probants, le Cra-cf travaille avec un réseau de 55 producteurs pour les expérimentations en milieu paysan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.