CAMPAGNE AGRICOLE 2023-2024 : Gaston Dossouhoui en visite dans un champ à Pénéssoulou

0 182

Le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston DOSSOUHOUI marque un arrêt à Pénéssoulou, un village de Dingou dans la commune de Bassila. Ce dernier rend une visite particulière à un producteur exceptionnel du nom de El-Hadj Nouroudine Traoré. En effet, Nouroudine Traoré ensemence 150 hectares de coton, de soja et de maïs sans machine agricole mais avec une main d’œuvre importante. Cette prouesse n’est pas restée inaperçue et attire l’attention du Ministre Gaston Dosssouhoui qui, profitant de sa tournée de motivation des producteurs agricoles est passé dans son champ. Ce producteur de renom de la région, non instruit mais à qui la terre donne de la valeur fait visiter son vaste paradis au Ministre à moto.  Après maintes discussions, le Ministre Gaston Dosssouhoui lui conseille de prendre une machine agricole pour les travaux car selon lui, « La rotation des cultures a été bonne, la diversification est totale, le champ dans un état de propriété remarquable mais ce que tu n’as pas été fait jusque-là, c’est l’acquisition d’un tracteur pour faciliter le travail » fait remarquer le ministre.

Âgé de 45ans, ce producteur hors pair augmente sa production chaque année. Pour cette campagne agricole, il veut en faire encore plus en intensifiant la diversification. Ceci exige des services techniques de l’agriculture, une attention particulière. « L’année passée, il a fait 44 hectares de coton avec un rendement total de 80 tonnes 600. C’est donc un producteur leader qu’on suit avec tous les agents ici » dixit Fiacre Orou Barè, un conseiller agricole. Cette année, Traoré Nouroudine avait prévu faire 50 hectares de coton mais compte tenu de la générosité de la nature, il en a fait plus. C’est ce qu’explique Fiacre Orou barè en ces termes «la dernière fois quand on a traqué le champ ça faisait 70,37 hectares de coton ». De même, il a aussi produit le soja et le maïs en vue d’une diversification agricole. « Le soja fait 30 hectares, le maïs est au tour de 33 hectares pour le moment » ajoute le conseiller agricole.

En vue de tous ses exploits, le Ministre lui lance un défi en disant « je veux te compter parmi ceux qui vont faire le meilleur rendement dans la région ». Il ajoute, « toi tu as 80 hectares si même tu arrives à faire les deux tonnes cinq sur 80 hectares je crois que… ».

Madeleine TAMA N’GOYE (Stg) Contact : 95 79 55 55

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.