Les vertus de l’hysope africaine

0 661

Présentée sous la forme d’un petit arbre vivace et idoine, l’hysope pousse un peu partout. Elle apprécie tous les sols des plus secs, ombragés aux sols les plus fertiles et ensoleillés et peut être volontier plantée.

L’hysope africaine est un arbuste haut de six mètres environ. Une plante ancestrale connue de tout le monde qui guérit beaucoup de maladies et joue plusieurs rôles, utile à toute l’humanité. Dans la symbolique du fa, elle est considérée comme la deuxième plante aînée du couple initial, née juste après le prunier mombin. Elle a donc beaucoup d’autorité en matière de spiritualité ( Purification et renaissance).

Dans certaines cultures de l’Afrique de l’Ouest, comme au Bénin, l’hysope africaine préserve l’individu des mauvais esprits et ses feuilles sont hautement purificatrices. Par exemple, plongées dans l’eau, elles permettent au coupable de se laver de ses fautes, au visiteur de se débarrasser de ses souillures et aux adeptes de vodun (Vodunsi) de faire des ablutions rituelles.

De plus, sa puissance symbolique fait que les vodunsi associent ses feuilles aux rameaux de palmiers pour dénoncer une offense à leurs croyances, et plus généralement, à toute personne pour manifester un mécontentement public au moment des mouvements de protestation sociopolitique. Sur le plan pharmaceutique, l’hysope africaine est classée comme un antibiotique aux mille secrets.

Voici quelques astuces bénéfiques de l’hysope africaine :
– Triturée cette feuille avec le sel de cuisine et se doucher pendant 7 jour: la substance purifie la personne et fait briller son étoiles.
– Associée cette feuille avec les feuilles de l’écalyptus + les rameaux , protègent contre les malédictions.
– Triturée et ajoutée du jus de citron et laissée reposée pendant 15 minutes. Boire l’eau obtenue élimine l’ictère (palu-chronique), la feuille seule préparée traite le palu.
– Feuille de l’hysope+ feuille d’avocat trituré traitent l’hypertension.
-Feuille d’hysope+ aklanti+rameaux de sèdè (sèdèzan) triturée et ajouté l’eau de mer, boire le jus obtenu et se doucher avec l’eau élimine le “tchakatou” (mauvais sort).
Par ailleurs, toute utilisation abusive de l’hysope africaine peut être néfaste. A cet effet, il est fortement recommandé de suivre l’avis d’un maître spirituel ou d’un médecin traditionnel pour un bon usage et bénéfique.

Moudachirou ALIOU / Contact : 95795555

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.