PRODUCTION DU SOJA AU BÉNIN : Une filière en pleine expansion…

0 48

Quatrième source de devise agricole au Bénin, derrière le coton et bien d’autres produits agricoles, le soja à l’instar de l’anacarde et de la noix de karité, est une filière phare et prometteuse. En vue de la galvaniser, le gouvernement béninois a mis en place des stratégies depuis maintenant quelques années dans l’objectif de booster la productivité et d’améliorer les circuits de distribution. Cela a permis d’accroître le rendement au cours de ces dernières années.

Ainsi de 57 000 tonnes en 2009 on est passé à 222 000 tonnes en 2019. Au cours de la même période, la surface cultivée est passée de 64 000 ha à 200 000 ha et le rendement est passé de 890 kg/ha en 2009 à 1100 kg/ha en 2019.
En 2020, elle atteint 257 000 tonnes. La récolte passe en 2021 à près de 254000 tonnes. Puis au cours de la dernière campagne un rendement fulgurant a été remarqué. La récolte passe en effet à 400 000 tonnes en 2022, avec un rendement à l’hectare de 21,4q/ha suivant les chiffres publiés par le gouvernement en novembre 2022.

Il faut donc affirmer que cette filière est l’une des plus prometteuses et constitue une opportunité pour le développement agro alimentaire, car elle intéresse tous les acteurs du secteur agricole en raison de son expension au cours de ces dernières années.

Rappelons que les nouvelles réformes du gouvernement relatives à l’exportation du soja grain a induit la baisse du prix d’achat et la mévente des stocks. Tout ceci, ajouté aux difficultés de vente à la SIPI affectent le moral des acteurs, notamment des producteurs, avec pour conséquences un fort doute que les 600 000 tonnes prévues d’ici 2026 par le gouvernement soient atteintes .
Il urge donc que les réformes soient revues dans l’intérêt de tous les acteurs, surtout des producteurs et des acheteurs.

Nadjahatou BAGUIRI (stg). Contact : 95795555

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.