Production industrielle de l’huile palmiste au Bénin : le conseil des ministres approuve un projet de la société Mashi SARL

0 210

A l’issue du conseil des ministres tenu le 20 septembre dernier, le gouvernement du Bénin a autorisé plusieurs sociétés pour la mise en place de leur projet notamment dans le secteur agricole. Ainsi, il est déormais accordé à la société Mashi SARL un agrément pour un projet d’installation et d’exploitation d’une unité de production d’huile palmiste dans la zone industrielle de Sèmè-Podji, dans le département de l’Ouémé.

La société Mashi SARL et le gouvernement béninois entendent ainsi mettre en valeur une fois encore l’une des ressources Béninoise qu’est le palmier à huile et ce sur un aspect un peu plus particulier. Il s’agit d’une production d’huile palmiste à usage cosmétique. Jusque-là, l’huile palmiste au Bénin a toujours été produite de façon artisanale et pré industrielle. En effet, le processus d’extraction et de séparation des huiles végétales comme celle-ci, requiert de l’expertise. L’huile de palmiste est obtenue à l’issue du broyage de la graine du palmier. C’est le noyau enlevé de la coque, pressé qui donne l’huile palmiste et un autre produit très intéressant pour l’alimentation des animaux et la fertilisation bio ; la farine de palmiste…

C’est dire donc que l’huile de palme communément appelé « huile rouge » chez nous est bien différente de l’huile palmiste. L’huile de palme est dirrectement extraite de la chaire du fruit, alors que l’huile de palmiste est produite à partir du noyau broyé. L’autre différence entre les deux huiles se trouve dans leur teneur en acide gras saturé. La première n’en contient que 50% alors que la deuxième ; celle dont la production industrielle a été accordée à Mashi SARL par le gouvernement béninois, contient 82%, ce qui la positionne comme la deuxième huile végétale la plus saturée derrière l’huile de coco.

Ce projet tout comme les autres qui ont été approuvés, ouvrira la porte à l’emploi car comme le notifie le conseil de ministre « Les facilités ainsi offertes auxdites sociétés induiront la création d’environ 300 emplois permanents, le renforcement du tissu industriel et une plus-value pour l’économie béninoise »

Nadjahatou Baguiri

Contact : +229 95 79 55 55

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.