COMPOSANTE ALIMENT BÉTAIL DE LA RRSA : Des acteurs en atelier de formation pour de nouvelles approches

0 349

L’atelier régional sur la mise en œuvre de la composante Aliment bétail de la Réserve régionale de sécurité alimentaire (Rrsa) s’est tenue du 28 au 30 mai 2024 à Cotonou. Cette concertation vise à fournir des réponses adaptées à l’urgence en matière d’aliment bétail.

Pour la mise en œuvre de la composante Aliment bétail de la Rrsa, cinq sessions ont animé les échanges. Ces échanges concernent notamment la caractérisation des crises pastorales et les spécificités du marché de l’alimentation du bétail en Afrique de l’Ouest. Il est aussi question de l’identification et de la quantification des besoins d’intervention, ainsi que l’élaboration du volet pastoral des plans nationaux de réponse. Les participants ont également échangé au sujet des modalités d’approvisionnement, du choix des aliments pour le bétail, des modalités de stockage et le contrôle qualité. Les modalités d’intervention et de ciblage ont également été des sujets de discussion en tenant compte des transhumants. Les participants à l’atelier de Cotonou ont su travailler pour trouver des réponses adaptées à l’urgence et construire une résilience durable du sous-secteur. Il faut rappeler que l’objectif principal de l’atelier régional sur la mise en œuvre de la composante Aliment bétail de la Réserve régionale de sécurité alimentaire (Rrsa) est de trouver des solutions appropriées et de travailler ensemble à la construction d’une résilience durable pour le sous-secteur de l’élevage.

Pour Mamadou Konaté, délégué du représentant résident de la Cedeo au Bénin, la problématique des crises pastorales est liée aux crises alimentaires et nutritionnelles. Il souligne l’importance de cet atelier dans la construction du dispositif régional de réponse aux crises pastorales, en soutien aux efforts des pays. « Nous abordons ainsi un tournant décisif dans la mise en place de la composante Aliment bétail de la Rrsa, et je compte sur l’engagement de chacun pour y contribuer », a-t-il exhorté les participants et tous les acteurs de l’élevage du bétail.

Le président de l’association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en savane (Apess-Niger), Seyni Amadou à son tour a remercié la Cedeo pour avoir doté la sous région d’une stratégie sur la sécurité alimentaire. Il a ajouté que l’atelier intervient à un moment où une réflexion plus approfondie est nécessaire pour apporter des réponses adaptées aux besoins.

Lors de l’ouverture de l’atelier, le secrétaire général adjoint du ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche (Maep) du Bénin, Innocent Togla, au nom du ministre, a martelé que le sous-secteur de l’élevage est un levier stratégique pour la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté dans la région. Il a rappelé l’importance économique, sociale, environnementale et politique du sous-secteur, notamment au Bénin où l’élevage contribue à 13 % du PIB agricole. Selon lui, la résolution de la crise du pastoralisme est un élément capital pour enrayer les crises actuelles. « Les expériences partagées lors de cet atelier permettront de trouver le mécanisme adéquat d’intervention pour la composante Aliment bétail de la Rrsa. Je suis convaincu de la qualité des résultats qui en découleront », a-t-il fait savoir tout en remerciant la Cedeo pour avoir honoré le Bénin d’abriter cet atelier régional.

Moudachirou ALIOU / Contact : 95795555

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.