Promotion du genre dans l’entreprenariat agricole : 23 femmes distinguées par Technoserve à Kouandé

0 61

L’Agence Territoriale de Développement Agricole pôle 4 (Atda4) en collaboration avec Technoserve Bénin ont valorisé le rôle des femmes dans l’entreprenariat agricole au Bénin. En honorant 23 d’entre elles, au cours d’une cérémonie riche en couleurs à Kouandé, les deux partenaires entendent rectifier le peu de crédit dont elles bénéficient. En plus de cela, les communes de Bassila et de Kouandé ont été récompensé pour leur accompagnement à l’intégration de celle-ci dans la filière anacarde.

Par Henry DOSSOU

Le sacrifice de la femme pour le développement du secteur agricole au Bénin mérite plus de reconnaissance. Très souvent marginalisée, elle bénéficie de peu d’attention et ses initiatives dans l’entreprenariat agricole passent sous silence. Pour corriger le tir, l’Atda 4 avec l’appui de Technoserve Bénin ont décidé de mettre en lumière le travail de 23 femmes. Récompensées au mérite de leur performance, particulièrement, dans huit catégories, les 23 femmes distinguées à divers titres doivent servir désormais de boussole pour le reste de la population béninoise. Honorées comme meilleure femme entrepreneure dans la pépinière du cajou, de l’agrobusiness, de la transformation de produits dérivés du cajou, des plus grandes propriétaires terriennes d’anacardes, greffeuses, meilleur groupement de récolte et post récolte… elles peuvent dorénavant compter sur le soutien de leur municipalité. D’ailleurs, dans ce sens, les mairies de Bassila et Kouandé, qui repartent de cette cérémonie avec le prix des meilleures initiatives communales dans la production du cajou, reçoivent un signe d’encouragement des organisateurs. Du reste, il faut souligner que c’est le projet Bénin Cajù que pilote Technoserve qui est à l’origine de cette distinction. Les femmes primées travaillent particulièrement dans la filière anacarde. Pour les responsables de Technoserve, c’est une priorité du projet de tenter d’hisser au rang des hommes, le mérite de la femme dans la chaine valeur anacarde dans ses composantes pépinière, plantation et transformation. Pour autant, le projet se veut inclusif. «Nous accompagnons à la fois les hommes et les femmes. Nous avons un indicateur de 40% de participation des femmes dans nos activités. Donc, les femmes qui se sont illustrées et quiont fait des prouesses mieux que les hommes méritent d’être célébrées » confie Ella Dorcas Wama Mara, spécialiste en économie rurale et genre de Technoserve. Par exemple, deux femmes primées, aux parcours exceptionnelles selon cette spécialiste ont marqué cette journée. Dorcas Ranti, vient de Dassa-Zoumé. Cette entrepreneure agricole est détentrice de 45 hectares sécurisés dont sur 33 se trouvent des anacardiers. « 623 femmes repartis dans plusieurs groupements lui doivent, pour peu, leur réussite aujourd’hui » renseigne Ella Wama Mara. Yacoubou T. du village de Béké dans la commune de Kouandé prend la deuxième position de ce classement avec ses 10 hectares sécurisés. Pour ne citer que ceux-là, il faut souligner que l’ensemble de ces récipiendaires partagent une histoire commune, celle de vivre leur passion : la terre. Autre objectif non négligeable de cette cérémonie est la remise de matériel de travail et des bons d’achats de plants d’anacarde aux lauréates. L’objectif de la cérémonie étant atteint, selon la spécialiste en économie rurale et genre, la prochaine marche est prévue d’ici deux ans pour mesurer l’augmentation des initiatives de l’accès des femmes à la terre et de la visibilité de leur travail. Pour rappel, outre la présence des responsables de l’Atda pôle 4 et de Technoserve Bénin, il faut noter celle du Secrétaire général du ministère de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, du représentant du préfet de l’Atacora, Déré Chabi Nah, de la Fédération Nationale des Pépiniéristes d’Anacardiers Certifiés du Bénin (Fenapac-Bénin), de la Fédération Nationale des Producteurs d’Anacarde du Bénin (Fénapab) et bien d’autres partenaires. Tous venus donc pour marquer d’une encre indélébile cette journée qui restera sans doute gravée dans la mémoire de la communauté agricole.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.