AGRICULTURE BENINOISE : Encore de grandes ambitions pour 2021-2026

0 51

Malgré les tumultes, Patrice Talon a été réélu avec 86 pour cent des suffrages dès le premier tour du scrutin présidentiel d’avril dernier. Et conformément à la constitution béninoise, l’ancien magnat du coton a officiellement pris fonction le dimanche, 23 mai 2021 à Porto-Novo, la capitale politique du pays, devant les forces vives de la République. Dans son discours d’investiture, le Chef de l’Etat annonce de lourds investissements dans plusieurs secteurs d’activités notamment le secteur agricole. Zoom sur les grandes ambitions de Patrice Talon pour l’agriculture Béninoise au cours des cinq prochaines années. 

Par Jacques D. BOSSE

En prenant le pouvoir le 06    avril 2016, Patrice Talon promettait faire du Bénin une puissance agricole sous-régionale. Cinq ans après, le bilan donne raison à l’ancien homme d’affaires au vu des performances inédites réalisées par le Bénin dans le secteur. Faut-il le rappeler, le pays est le premier producteur de coton en Afrique depuis 2018 avec des chiffres jamais atteints auparavant devant des géants de la filière que sont le Burkina Faso, le Mali, le Sénégal ou la Côte d’Ivoire. Et ce n’est pas tout, en 2019, le Bénin s’est glissé au rang de deuxième nation en matière de production vivrière sur le continent juste derrière la Côte d’Ivoire. Ajoutée à ces performances la création de sept pôles de développement agricole qui ont boosté la production dans plusieurs filières et bien d’autres projets, on peut affirmer sans risque de se tromper que le Bénin est aujourd’hui une puissance agricole tout au moins sur le continent africain. Mais alors que plusieurs auraient pu se contenter de cette position très honorable, Patrice Talon lui en veut toujours plus. Dimanche, 23 mai 2021, lors de son discours d’investiture pour son second mandat, le Président béninois a fait de grosses annonces pour l’essor davantage du secteur agricole. L’homme veut une agriculture modernisée, qui se repose sur la mécanisation afin de créer plus de richesse. « Seront également intensifiés, les investissements destinés à moderniser notre agriculture. Elle sera dès lors, grâce à une mécanisation intelligente, plus performante et plus créatrice de richesse aussi bien pour ces acteurs que pour l’économie nationale. Le programme innovant de grandes cultures ainsi que les financements adaptés que nous mettons en place y aideront grandement » a laissé entendre Patrice Le programme innovant de grandes cultures ainsi que les financements adaptés que nous mettons en place y aideront grandement » a laissé entendre Patrice Talon devant les forces vives de la nation et la représentation diplomatique accréditée au Bénin. Une vision loin d’être une promesse politique pour qui connait la capacité de l’homme à aller au bout de ses idées. Pourra-t-il réaliser cet ambitieux programme ? Rendez-vous dans 5 ans pour le bilan. Toujours est-il que si cela se concrétise, le Bénin pourra définitivement s’inviter sur la table des puissances agricoles, pas seulement sur le continent africain, mais dans le reste du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.