EN TOURNÉE DE SUIVIE ET D’ACCOMPAGNEMENT DES PRODUCTEURS : Gaston Dossouhoui s’assure d’une bonne campagne agricole

0 88

Produire et nourrir le Bénin, transformer le surplus et en exporter le reste, tels sont les objectifs assignés à la campagne agricole 2022-2023. Et pour s’assurer de sa bonne marche, le Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche Gaston Cossi Dossouhoui a effectué, du 24 au 29 juin 2022 une mission de suivi dans des exploitations des départements du Zou, des Collines, du Borgou, de l’Atacora et de la Donga.

Par Nawas TOUGLO

En mode de galvaniser les producteurs, le ministre de l’agriculture Gaston Dossouhoui était en visite dans les champs pour toucher du doigt l’évolution de la campagne 2022-2023.Pour sa réussite, le gouvernement a mis en place plusieurs stratégies de suivi et d’accompagnement des acteurs agricoles. Cependant, du Nord au Sud du Bénin, l’évolution de cette campagne se perçoit différemment. En effet, pour diverses raisons dépendantes de la dame nature, alors que la zone Sud fait déjà sa sortie de la première saison, dans le septentrion, c’est le début de la première saison de mise en place des cultures. Dans sa tournée, Dossouhoui avait des objectifs clairs. Le ministre dans sa tournée est allé constater les niveaux de réalisation, les assurances pour la mise en place des facteurs de production afin de booster l’agriculture au Bénin ; les accompagnements faits pour optimiser les cultures à l’exportation, les facilités accordées aux producteurs en termes de semences et d’engrais, et surtout mesurer l’engagement des producteurs sur le terrain. Outre cela, l’autorité ministérielle a aussi sensibilisé les producteurs sur la nécessité de sécuriser les intrants pour la production du Bénin pour ensuite saisir les marchés domestique et régional désormais très demandeurs en vivriers, en produits à l’exportation. Il a, par ailleurs, encouragé la transformation domestique ; a parcouru les sites de recherche pour s’assurer que la production de semences sera à la hauteur des besoins.

Enfin, le Ministre a évoqué partout où il est allé la question de la sédentarisation des élevages, la gestion des pâturages, la production fourragère et a prôné un climat apaisé entre agriculteur et éleveur.
Le ministre à la rencontre des promoteurs modèles
En vue de révéler les promoteurs agricoles qui se distinguent des autres par leur exemplarité et dont les exploitations ont été choisies à dessein, le ministre dans le cadre de sa mission est allé à la rencontre de ceux-ci dans leurs exploitations agricoles afin d’échanger sur la diversification agricole, l’augmentation des emblavures, surtout dans un contexte où la culture de certaines spéculations recule ; la production de fourrage et la collaboration apaisée entre agriculteurs et éleveurs. De la partie méridionale dans le département du Zou, en passant par le centre pour finir au Nord, plusieurs promoteurs modèles ont eu l’honneur d’accueillir la délégation ministérielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.