CAMPAGNE DE PLANTATION DE MANGUIERS AU BÉNIN : 120.000 plants prévus pour 600 hectares

0 168

Révolutionner le monde agricole et améliorer les conditions de vie des agriculteurs, c’est l’une des ambitions phares du Ministère en charge de l’Agriculture au Bénin. Dans cette lancée, Gaston Dossouhoui, a procédé ce vendredi 9 juin 2023, au lancement officiel de la campagne de plantation de manguiers notamment de variétés Kent et Amélie, au titre de la campagne agricole 2023. C’est l’exploitation de Houénoumadji Ado qui a été choisie pour abriter la cérémonie officielle consacrant le lancement de ladite campagne à Aplahoué, précisément dans le village de Kpélizi.

C’est au total 120.000 plants de manguiers qui sont prévus pour être plantés sur une superficie totale de 600 hectares. La campagne agricole de plantation de manguiers pour le compte de cette année 2023 prévoit deux types de variétés de manguiers à savoir la variété Kent et la variété Amélie. Pour cette campagne agricole, l’Agence Territoriale de Développement Agricole (Atda) pôle 5, a prévu la production et la mise en place de plants à coûts subventionnés à 82,6 %, au profit des planteurs. Après les cérémonies d’usage, le Ministre Gaston Dossouhoui de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche du Bénin, a expliqué l’utilité de la production des mangues, un fruit très prisé au plan national comme à l’international. ‹‹ La mangue est un fruit dont la demande est très forte sur le marché international, aussi bien transformé ou non, pour peu que les normes de qualité soient respectées ›› a-t-il laissé entendre avant d’expliquer aux planteurs, la vision du gouvernement dans ce sous secteur de production où dit-il, le Bénin reste carrément invisible. ‹‹ Le Bénin, absent pour le moment, envisage dans un avenir très proche, de s’insérer avec succès sur ce marché, au grand bonheur des producteurs ››, a-t-il souhaité. La production de mangue exige certaines normes que les producteurs se doivent de respecter. Le Ministre a à cet effet, expliqué les stratégies à mettre en œuvre pour parvenir à insérer brillamment le Bénin sur le marché international. Il recommande : ‹‹ Nous devons travailler à nous organiser, à créer les conditions pour la disponibilité et l’accessibilité aux plants et aux intrants spécifiques de qualité, l’accès au financement, le respect des normes de qualité, la mise en place d’une logistique adéquate, la structuration des acteurs. Ce que nous sommes en train de faire déjà » A son tour, la première autorité du département du Couffo, Christophe Megbédji, n’a pas hésité à témoigner sa gratitude au Président Patrice Talon et au Ministre de l’Agriculture pour les actions entreprises en vue de l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs. ‹‹ Vous avez ainsi voulu, Monsieur le Ministre, améliorer les revenus de nos paysans pour qu’ils puissent vivre de leur travail et aussi rehausser le Produit Intérieur Brut (Pib) du pays. Soyez-en remercié et à ce titre aussi le Chef de l’Etat Patrice Talon ››. En prenant la parole, Maxime Allossogbé, le Maire d’Aplahoué a fait savoir que depuis 2019 à aujourd’hui, sa commune a obtenu de l’Atda 5, 47 hectares emblavés de nouvelles plantations de manguiers de variétés Kent et Amélie. Ainsi, il a saisi l’occasion pour présenter et dresser un bref bilan des réalisations faites depuis 2019. ‹‹ De 2019 à 2022, ce sont un peu plus de 744 hectares de nouvelles plantations de manguiers Kent et 352 hectares de nouvelles plantations de manguiers Amélie qui ont été installés, soit un total d’un peu plus de 1096 hectares sur les Atda 2, 3, 4, 5 et 7 ›› dira-t-il tout joyeux. Très heureux aussi pour le choix porté sur son site de production, le planteur Houénoumadji Ado, a remercié le Ministre pour tous les efforts consentis l’essor de la filière. Il a au nom de ses pairs exhorté le Ministre et ses cadres à ne pas baisser les bras de si tôt, à continuer et à mettre à leur disposition, des plants greffés certifiés et subventionnés. Il a aussi imploré l’accompagnement du Ministre pour la disponibilité des intrants nécessaires au bon développement de ces plants et la lutte contre la mouche des fruits. A l’issue de la cérémonie, le Ministre Gaston Dossouhoui a profité de l’occasion pour visiter quelques sites de plantation. Il s’agit, entre autres, du site du pépiniériste Georges Bonou à Lanta dans la commune de Klouékanmè, et le site du pépiniériste Apollinaire Amoussou à Covè dans le Zou. Notons que ces deux pépiniéristes bénéficient d’un accompagnement du Gouvernement pour produire des plants de qualité et rehausser ce secteur agricole.

J-L . E Contact : +229 95795555

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.