Djougou /Entrepreneuriat : Une soixantaine  de participants formée en élevage  amélioré de volailles

0 798

Le promoteur de la ferme avicole « Pintabel », Machoud Mama a formé  ce dimanche 28 janvier 2024, à la maison des artisans de Djougou, une soixantaine d’hommes et de femmes sur l’élevage au tour du thème central « Elevage amélioré des pintades et poulets locaux ».  

Cette session de formation a été faite en trois modules. Le premier module a porté sur la fabrication de couveuses solaires et électriques pour l’incubation des œufs. En effet, pour la réussite de la technique d’incubation, il faut avoir entre autres accessoires tels que : un plastique, un ventilateur, un conducteur ohmique, un thermo star, un thermomètre médical et une résistance chauffante. Grace des échantillons de matériels apportés, le formateur a  réparti les participants en cinq groupes afin de fabriquer sur place quelques couveuses.

Au cours du second module intitulé ‘’Techniques de couvaison et d’éclosion artificielle des œufs’’, le formateur a insisté sur les paramètres s’incubation artificielle des œufs. Selon Machoud Mama, comme  paramètres, on a la température le retournement, le temps, l’aération et l’humidité.

Pour bonne couvaison des œufs, le promoteur  de « Pintabel » a fait savoir que la température doit varier entre 36°C et 37 °C. Le retournement des œufs dans la couveuse, poursuit-il,  doit se faire deux fois au minimum et 12 fois au maximum dans la journée. Parlant du temps de couvaison, il faut 21 jours pour les œufs de la poule et 28 jours pour ceux de la pintade, a-t-il martelé.

Le troisième et dernier module aura permis également aux participants de maîtriser le démarrage (l’élevage) des pintadeaux et poussins sans risque de mortalité. A ce niveau, il faut de la poussinière composée de la litière, de la mangeoire, d’abreuvoir et de chauffage. Au cours de la première semaine de chauffage, la température doit être de 37 à 36°C, tandis qu’elle doit être de 36 à 35°C  la deuxième semaine et 35 à 34 °C  la troisième semaine à la poussinière, a expliqué Machoud Mama. Il a au cours de ladite formation insisté sur l’alimentation et les soins de santé des poussins.

La formation a pris fin sur une note de satisfaction de tous les participants.

Boni N’yô SINASSON Contact: 95795555

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.