FINANCEMENT AGRICOLE AU BENIN : Le Fnda outille les femmes agri-entrepreneures

0 47

À l’occasion du Forum Agri-Talk 2024, le Directeur des Opérations du Fond national pour le développement agricole (Fnda), Abdou Djalil Djibril intervenant sur l’un des panels, a largement expliqué les dispositions pratiques mises en place par le Fnda pour lever toute équivoque concernant les garanties. Les femmes entrepreneures ayant pris part à cette rencontre savent désormais que les questions de garanties ne devront plus constituer un obstacle pour elles en ce qui concerne l’entrepreneuriat agricole.

Intitulé « Financement agricole : mécanismes et leviers pour une facilité d’accès aux crédits pour les femmes entrepreneures », le forum Agri-Talk 2024 est une table ronde autour de laquelle sont intervenus plusieurs acteurs ayant pour mission, dans leur structure respective, la facilitation à l’accès au financement.

Dans son intervention, Abdou Djalil Djibril, Directeur des opérations au Fnda a levé les doutes liés aux questions de garanties qui créent un grand fossé entre les hommes et les femmes en termes de financement agricole. Il souligne que la première garantie, c’est l’activité avant de préciser l’approche que le Fnda utilise par rapport à la question de la garantie. « Nous garantissons à hauteur de 50 % pour les crédits qui sont mis en place par les institutions financières partenaires, au profit des hommes et des femmes qui opèrent dans le secteur agricole». Il notifie également que certaines institutions financières pour se conforter davantage réclament des titres fonciers en fonction de la valeur du crédit sollicité par l’acteur agricole. Selon Abdou Djalil Djibril pour solliciter désormais des crédits agricoles, les acteurs n’ont plus forcément besoin de cette pièce maîtresse. « Une garantie complémentaire constituée de caution solidaire entre les acteurs peut faciliter les choses » a-t-il fait savoir.

À noter qu’au total, il s’agit de 18 institutions de microfinance et 10 banques qui accompagnent le Fnda dans cette lutte d’accès aux crédits agricoles en faveur des entrepreneurs agricoles sans discrimination aucune. Les entrepreneurs agricoles, aussi bien les femmes que les hommes peuvent bénéficier de crédits à des taux d’intérêt préférentiel de 12 % l’an maximum avec les institutions de microfinance et de 9 % l’an maximum avec les banques. Il revient donc aux femmes de faire le pas nécessaire, de postuler aux appels à candidature régulièrement lancés par le Fnda pour bénéficier des subventions et se rendre directement dans l’une des institutions financières pour solliciter des crédits selon les faciliter du fonds.

Moudachirou ALIOU / Contact : 95795555

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.