RENCONTRE INTERNATIONALE SUR LE SYSTÈME SEMENCIER DU BÉNIN : Cotonou mobilise des experts pour une redynamisation du secteur agricole

0 161

C’est une rencontre de prise de décisions visant à renforcer les systèmes semenciers qui se déroule à Cotonou du 20 au 22 juin 2024. Intitulé « Construire une feuille de route harmonisée pour la transformation du secteur semencier », cette rencontre de niveau international organisé par un consortium pour l’avenir de l’agriculture du Bénin, réuni des décideurs politiques, des institutions financières internationales, des scientifiques, des organisations paysannes et des acteurs du secteur privé.

« Déclencher une révolution agricole en établissant un système semencier robuste » est l’objectif principal que visent les activités de Cotonou. In fine, il s’agira de mettre en place un système permettant d’améliorer la qualité des semences pour les cultures prioritaires telles que le riz, le manioc, le maïs, le soja, le mil, le sorgho, de même que pour l’élevage et la pêche. Pour Dr. Godwin Atser, directeur national de la Sasakawa au Nigéria, la mise en place d’un système semencier solide transformera le paysage agricole du pays.
Cette rencontre est également le moment opportun pour relever les défis liés à la qualité médiocre des semences, l’insuffisant et la participation limitée du secteur privé. «ce sommet est une consultation publique complète visant à identifier les principaux défis, à développer des solutions et à plaider en faveur d’investissements substantiels dans l’agriculture béninoise» souligne Solomon Gizaw, chef de la technologie pour la transformation de l’agriculture en Afrique (Taat Clearinghouse).

Au cours du sommet, les participants partageront aussi des modèles de succès issus des pays tels que le Nigéria, la Tanzanie, la République démocratique du Congo, la Sierra Leone et le Libéria, où des initiatives similaires ont renforcé les systèmes semenciers. Ce sommet constitue une étape décisive pour le Bénin, qui pourrait non seulement améliorer la sécurité alimentaire nationale, mais aussi servir de modèle pour d’autres pays africains dans leur quête d’une agriculture prospère et autonome.

Moudachirou ALIOU / Contact : 95795555

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.