PROMOTION D’UNE AGRICULTURE DURABLE ET RÉSILIENTE AU BURKINA FASO : La Fida inaugure un nouveau bureau d’opération à Ouagadougou

0 100

Le Fonds international de développement agricole (Fida) renforce son soutien aux populations rurales du Burkina Faso à travers la promouvoir d’une agriculture durable et résiliente. Il a inauguré son nouveau bureau à cet effet à Ouagadougou, le mardi 2 juillet 2024. Installé dans le quartier Ouaga 2000, cette nouvelle implantation marque une étape cruciale après 43 ans de partenariat pour le Fida.

Présent au Burkina Faso depuis 1981, le Fida a établi ce bureau de pays afin de mieux servir les populations rurales et contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie, tout en œuvrant pour le développement d’une agriculture durable et résiliente en collaboration avec l’État, les partenaires et tous les acteurs du secteur agricole. Cette inauguration consolide la présence continue du Fida dans le pays depuis 43 ans, comme l’a souligné Ann Tukinayo, directrice pays du Fida. « À partir du 2 juillet 2024, le Fida dispose désormais d’un bureau de pays au Burkina Faso, concrétisant ainsi notre engagement à long terme dans ce pays» a-t-elle précisé.

Bernard Hien, directeur régional du Fida, a également rappelé les premières initiatives significatives depuis le siège de Rome et à travers des partenaires tels que l’Unops, notamment avec la pose de la première pierre en 2010. Cette nouvelle présence facilitera la mise en œuvre efficace du cadre de coopération 2019-2024, visant à renforcer la résilience des populations rurales face aux défis alimentaires, nutritionnels et climatiques, ainsi qu’à améliorer les performances des filières agricoles clés créatrices d’emplois et de richesses pour les communautés locales, y compris les personnes déplacées internes (Pdi).

Par ailleurs, le ministre Burkinabé des Affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré, a salué l’importance de cette nouvelle présence du Fida pour le développement durable du pays et le renforcement des relations avec le gouvernement. « Le Fida est un partenaire de confiance. En ce moment crucial pour notre partenariat, je tiens à exprimer toute notre satisfaction pour la participation du gouvernement à cette cérémonie. » a laissé entendre l’autorité ministérielle.

Nadjahatou BAGUIRI (Stg)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.