37EME EDITION DE LA JOURNEE NATIONALE DE L’ARBRE : Plus de 1000 plants mis en terre dans le Borgou

0 143

C’est une tradition depuis 1985 au Bénin. Chaque 1er juin, des milliers de plants sont mis en terre à l’occasion de la Journée nationale de l’arbre (Jna). Cette année 2021 n’a pas échappé à cette tradition notamment dans le département du Borgou. Les autorités politico-administratives sous l’égide des agents des eaux et forêts ont planté 1055 plants de diverses variétés sur le site du jardin botanique de Korobororou dans le 1er arrondissement de Parakou.

Jacques D. BOSSE

Le jardin botanique de Korobororou, c’est le site retenu dans le département du Borgou pour la célébration de cette 37ème édition de la Journée nationale de l’arbre sur le thème : « L’arbre et la restauration des forêts pour le bien-être ». Au total, 1055 plants de diverses espèces, locales comme autochtones, sont mis en terre sur cet espace dont le choix, selon le Chef de l’inspection forestière du Borgou, se justifie par son état de dégradation. C’est le Préfet Djibril Mama Cissé qui a procédé au lancement officiel dans le département en présence du Maire de Parakou, Inoussa Zimé Chabi ainsi que des responsables de l’inspection forestière du Borgou. Si l’objectif est de restaurer le couvert végétal, les autorités ont aussi vu loin. En effet le jardin botanique de Korobororou étant sous le contrôle des tradipraticiens, il s’agit donc à travers son reboisement de restaurer les espèces en voie de disparition notamment celles ayant des valeurs médicinales. Le Président de l’association des tradipraticiens du Borgou et du Barutem s’est d’ailleurs réjoui du choix porté sur le site : « Aujourd’hui, nous les tradipraticiens qui sommes présents ici, on a pris une grande initiative, c’est à cause de ça on a fait une coalition des associations pour promouvoir ensemble le développement de ces jardins botaniques. » a déclaré Ousmane CHABI GOURA. Le Préfet tout comme le Maire n’ont pas manqué d’indiquer que la mise en terre des plants est un acte citoyen qui vient limiter la déforestation en même temps qu’elle contribue à la restitution du couvert végétal. Cependant une chose est de mettre en terre les plants mais l’autre est de veiller à leur entretien. Sur la question, le responsable de la section communale des eaux, forêts et chasse de Parakou se veut rassurant « Nous allons faire des tours ici et nous serons aussi en concert avec les tradipraticiens pour vérifier si quelque chose ne va pas sur le site afin qu’ils viennent agir en même temps pour que les plants survivent. Mieux, on a pris toutes les dispositions pour mettre en place une clôture constituée de haie vive à base de campêche. » a fait savoir le capitaine Florentin AKOBI. Les populations riveraines sont également appelées à jouer leur partition pour la sauvegarde de ces plants. Il faut signaler que cette journée a été également célébrée dans les autres départements et communes du Bénin avec là encore, des milliers de plants de différentes espèces mis en terre. Pour rappel, la journée nationale de l’arbre est instituée par décret numéro 85-291 du 20 juillet 1985 par le feu Président Mathieu Kérékou. A l’origine, elle est initiée en 1972 par Julius Sterling Morton, Secrétaire à l’agriculture des Etats-Unis d’Amérique à l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.