Enseignement secondaire au Bénin :Bientôt 662 aspirants recrutés pour les Lycées Techniques Agricoles.

0 74

Le gouvernement béninois est décidé à changer les paradigmes au niveau de l’enseignement technique et professionnel conformément à son ambition de restructurer profondément le système éducatif. 662 aspirants seront bientôt recrutés au profit des Lycées Techniques Agricoles (Lta). Ainsi en a décidé le Conseil des ministres du 30 juin 2021.

Jacques D. BOSSE

L’enseignement technique plus que jamais une priorité pour le Gouvernement béninois. Après les annonces et dans la ligne droite des réformes entamées depuis 2016 dans le secteur, l’Exécutif est décidé à passer à la vitesse supérieure. Ainsi, à la faveur de la réunion hebdomadaire du Conseil des Ministres du mercredi, 30 juin 2021, il est annoncé le recrutement de 662 aspirants pour la formation d’enseignants au profit des Lycées techniques agricoles (Lta). Il s’agit, en clair, de 517 aspirants de niveau licence professionnelle en sciences agronomiques et 145 de niveau du Diplôme d’études agricoles tropicales qui seront mis en formation pendant deux ans pour les uns, et trois ans pour les autres. Selon le relevé du Conseil des Ministres, ceux d’entre eux qui auront réussi à l’examen final seront déployés comme élèves-professeurs adjoints ou élèves-certifiés selon le cas. Il faut dire que dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de l’Enseignement et de la Formation Technique et Professionnel (Sneftp), il est prévu la construction et la réhabilitation d’une trentaine de lycées techniques agricoles d’ici 2023. Ces établissements serviront notamment à former des exploitants agricoles de type nouveau. Pour leur fonctionnement optimal, il s’avère nécessaire de mettre à disposition sur la période, 2152 enseignants complémentaires toutes spécialités confondues. Autre décision issue de ce conclave gouvernemental, l’Exécutif a autorisé pour la contractualisation pour la réalisation des études de faisabilité technique, économique et financière de mise en place des unités économiques à vocation pédagogique dans 30 lycées techniques agricoles. Le gouvernement envisage de faire ainsi de ces lycées des centres d’exploitation économique à vocation pédagogique dans le but de donner aux apprenants de solides aptitudes aux fins d’un emploi durable dans le secteur de l’agriculture. La démarche vise aussi à permettre aux lycées d’assurer, à court terme, leurs charges de fonctionnement et de financer entre autres, des mesures d’accompagnement telles que la réduction des frais d’inscription et l’attribution de bourses. L’objectif poursuivi est d’accélérer la transformation structurelle de l’économie rurale et offrir aux apprenants des opportunités de se former en milieu réel, avec un accent sur la pratique qui devra occuper 70% de l’emploi de temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.