Mise en œuvre du ProSer dans les Collines : Des parcelles fourragères désormais installées

0 318

Dans l’optique de mettre fin aux conflits entre agriculteurs et éleveurs, des parcelles fourragères sont en cours d’installation dans les communes du département des Collines au Bénin. C’est l’œuvre du Projet de sédentarisation des troupeaux ruminants (ProSer), financé par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD).

 Kitikpli dans la commune de Savalou puis Paougnan dans la commune de Dassa ! c’est les deux localités du département des Collines où s’est rendu la délégation de la BOAD accompagnée des responsables du Projet de sédentarisation des troupeaux ruminants au Bénin.

L’objectif de cette visite est de se rendre compte de l’évolution des travaux d’installation des parcelles fourragères sur le terrain dans le cadre de la lutte contre les conflits entre agriculteurs et éleveurs.  « Quand on voit tout ce qui a comme conflit engendré par l’accès aux ressources, c’est-à-dire aussi bien les agriculteurs et les éleveurs, alors il faut bien que les éleveurs puissent avoir de quoi nourrir leurs animaux sur place pour qu’on puisse réduire au maximum voir finir avec ces conflits entre agriculteurs et éleveurs » expose Roukayath Chabi Toko, coordonnatrice du projet de sédentarisation des troupeaux de ruminants au Bénin.

« Nous pouvons véritablement atteindre l’objectif zéro conflit désormais dans nos agglomérations » dira Jean Vigny Sossou Houefonde secrétaire général du département des collines. En effet, à Kitipkli dans la commune de Savalou, c’est une parcelle fourragère de 20 hectares qui est érigée pour servir à l’alimentation des troupeaux ruminants.

« C’est une mission qui vise en fait à s’enquérir de comment le projet est mis en œuvre, prendre connaissance des avancements, des blocages éventuels, et comment solutionner les blocages auxquels nous sommes confrontés » précise Tarek Toko Chabi, responsable agri- industrie à la BOAD quant aux objectifs de la mission.  « Nous sommes plus rassurés, nous avons rencontrés un bénéficiaire qui s’est vraiment approprié le projet et les résultats sont vraiment encourageants. Tout le bénéfice aussi que le bétail, que pour les promoteurs et aussi en termes de production animale et végétale » apprécie-t-il par la suite.

Après Savalou, la délégation s’est rendue à Paouignan dans la commune de Dassa où un bénéficiaire du projet a reçu son attestation de détention coutumière.

La BOAD envisage aussi la mise en œuvre d’un système d’irrigation sur les parcelles fourragères dans un futur proche.

Notons qu’une parcelle fourragère est une parcelle de plantes ou de mélange de plantes (graminées ou légumineuses) utilisées pour l’alimentation des animaux.

Madeleine TAMA N’GOYE (Stg)

Contact: 95 79 55 55

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.