TOUCOUNTOUNA AU BÉNIN : Deux éléphants envahissent Wabou, les paysans inquiets

0 207

Dans la commune de Toucountouna au Bénin, il est constaté depuis quelques jours l’apparition d’un couple d’éléphants qui s’égarent à Wabou, un village de la dite commune. Pour ce fait inhabituel qui pourrait menacer la sécurité des villageois mais aussi et surtout des paysans du fait du risque de destruction de leur culture, le Maire, Blaise Békakoua invite à la prudence et la vigilance.

La curiosité et l’inquiétude que suscitent ce couple d’éléphants au sein des populations agricoles de Wabou dans une ferme de Tannoré et ses environs ne sont pas sans fondement. Pour beaucoup, c’est l’occasion peut être de voir si proche et réel les pachydermes, mais pour d’autres, c’est les cultures récemment mises en place qui risquent d’être détruites et il urge par conséquent de les repousser loin pour éviter le mal. Face à tout cela, les autorités ne sont pas restées les bras croisés. Le Maire de la commune de Toucountouna, Blaise Békakoua et les responsables des eaux forêts et chasses œuvrent afin d’assurer la sécurité de la population concernée tout en les invitant à observer un maximum de prudence.

Dans un communiqué datant du 29 juin 2026, Blaise Békakoua, Maire de Toucountouna conseille aux populations de suspendre toute activité agro-pastorale dans la zone indiquée en attendant la maîtrise des deux éléphants en divagation. Il invite la population à éviter toute promenade dans la zone indiquée; d’éviter de courir après les éléphants en cas de contact direct et inattendu; d’éviter de photographier les éléphants et de porter les tenues réfractaires de lumières; d’allumer les lampes la nuit pour éviter de les attirer. L’autorité communale exhorte également la population à prévenir immédiatement les agents des eaux, forêts et chasses intervenant dans la zone ou les élus locaux en cas de réapparition des éléphants.
Toutes ces interdictions ne sont pas sans conséquence pour les populations de la zone qui sont pour la plupart des paysans. C’est le bon déroulement de leurs diverses activités de subsistance qui vient ainsi d’être freiné.

Moudachirou ALIOU et Nick DIMBO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.