Initiatives communautaires : Les ambitions agricoles de Parakou…

0 109

Parakou à l’instar de plusieurs autres communes du Bénin, nourrit de grandes ambitions pour la promotion et la modernisation de l’agriculture. Pour y parvenir, des sites sont aménagés et des centres de formation et d’élevage sont en cours de création.

Par Daouda BONI

Les autorités municipales de Parakou sont déterminées à mieux accompagner les exploitations agricoles installées sur leur territoire. C’est du moins ce que fait savoir Mousliou Boukari, le Chef Service Planification (Csp) de cette commune. Et comme pour joindre l’acte à la parole, l’aménagement du basfond de Gounin (ndlr, un quartier de ville de Parakou) pour davantage accroître la production maraîchère en période de sécheresse est une réalité. De plus, selon le Csp, dans l’arrondissement de Tourou, le vieux marché de bétail est désormais modernisé pour mieux faire face aux défis qu’imposent ce secteur. La pratique de la pisciculture et le mode d’irrigation employé autrefois dans le maraîchage se sont vus modernisés avec la mise en place des retentions d’eau et des cases flottantes munies de robinets. Grâce au projet d’appui à la Filière lait et viande (Flv), le marché à bétail de Tourou a désormais de quoi séduire. Outre les enclos de rétention, le parc de contrôle des animaux malades et les blocs administratifs équipés, ce marché par l’entremise du fonds « Fadec-agriculture », dispose également en son sein d’un autre parc en cours d’achèvement et spécialement dédié aux petits ruminants. Il est de même pour la mise en place d’un cairn de débarquement et d’un système d’irrigation pouvant servir d’abreuvage aux animaux. Pour le maire de la commune de Parakou et ses conseillers, l’avenir du Bénin se trouve dans le secteur agricole et il urge d’ores et déjà que les expériences se capitalisent pour non seulement travailler à sa promotion mais aussi à son innovation efficiente et durable. Pour réussir cette ambition, la mairie avec ses partenaires techniques dont l’Agence territoriale pour le développement de l’agriculture (Atda) se réunissent au Conseil d’Orientation Stratégique où de grandes décisions sont prises en vue d’améliorer la production agricole locale. Pendant que des séances de sensibilisation et de formation sont initiées au profit des cultivateurs, les aides d’accompagnement en équipements et fourniture de souches de lapins sont octroyées aux cuniculteurs. Les résultats palpables sur le terrain semblent promettre de lendemains meilleurs. Mais l’autorité municipale quant à elle, envisage encore des actions plus concrètes avant la fin de son mandat aux dires de Mousliou Boukari. Pour le comptes des réalisations à venir, avec le soutien des partenaires techniques et financiers, la création d’une pépinière d’anacardiers à haut rendement sera bientôt une réalité. Mais déjà, la valorisation de 350 hectares dans le quartier Baka est en cours. La formation des producteurs sur l’hygiène et la nutrition est en cours de préparation. Au-delà de la valorisation de la production agricole urbaine, le Chef Service Planification de la mairie de Parakou précise qu’un intérêt particulier est accordé dorénavant à l’accroissement et à la modernisation de la production périurbaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.