CHARLES TOKO: Le génie des champs !

0 257

C’est l’un des plus grands noms de la scène politique dans le septentrion et même du Bénin. Membre influant du parti politique « Bloc Républicain », ancien Maire de Parakou (2015-2020) et actuel Premier Adjoint au Maire de la cité des koborou, Charles Toko est aussi très connu dans le milieu du showbiz au point d’être surnommé « Le génie Béninois » par des artistes ivoiriens. Mais loin des arcanes politiques et des chanteurs, l’ancien édile est un grand entrepreneur agricole. Et c’est ce côté de son génie que nous allons découvrir dans ce numéro de la rubrique ¨L’Homme du mois¨ de votre journal.

Par Jacques D. BOSSE

C’est dans sa ferme animalière et végétale Kdk (Kigani Dada de Kpessou) située à Kpessou, un village de la commune de Tchaourou à soixante kilomètres environ de Parakou, que Charles Toko passe désormais l’essentiel de sa journée. L’ex édile a un quotidien rythmé par la politique, le bureau mais beaucoup plus le champ. Il est devenu un ami des champs, un grand entrepreneur agricole confirmé. Plus de 200 hectares de superficies emblavés dans cette ferme de Kpessou pour la production de diverses variétés de cultures telles que le maïs, le soja, des tubercules. Mais il n’y a pas que l’exploitation agricole qui l’intéresse. Entouré d’une équipe de jeunes et de femmes qui épousent sa philosophie, Charles Toko s’adonne également à la production animalière avec à la clé l’élevage des poules pondeuses, des lapins ainsi qu’à la pisciculture. D’ailleurs dans des restaurants et hôtels aussi bien à Parakou qu’à Cotonou les produits de la ferme Kdk sont toujours au menu et très prisés par la clientèle. A tout cela s’ajoute également la production de jus de fruits. Bref celui que l’on surnomme « Kobaba » semble plus épanoui aujourd’hui dans le secteur agricole que dans la politique. Preuve de l’admiration que suscite sa passion, il a déjà reçu dans sa ferme la visite de plusieurs personnalités séduites par le travail qu’il abat. La dernière en date est celle du footballeur international béninois Steve Mounié. En vacances à Cotonou, l’attaquant de Brest en ligue 1 française est allé admirer l’œuvre du « génie Béninois » jeudi, 23 juin 2022. Occasion pour Charles Toko d’inciter les jeunes en particulier et les béninois en général à s’intéresser à la terre. « Le jour où le Béninois comprendra que son salut se trouve dans l’agriculture, ce jour-là nous allons nous développer », a déclaré le patron du groupe de presse Le Matinal. Et comme pour joindre l’acte à la parole, l’homme a déjà ouvert la porte à plusieurs jeunes dans sa ferme. On notera à titre illustratif, la Journée d’Orientation sur les Métiers de l’Agriculture (Joma) qu’il a organisée en septembre 2020 dans sa ferme à l’intention de plus de 200 nouveaux bacheliers ou encore la formation des stagiaires de la Fondation Claudine Talon sur la production des jus de fruits. Des actions qui font aujourd’hui de lui l’un des fermiers de référence au Bénin et de sa ferme la plus grande du pays. Pour les jeunes qui aspirent donc à devenir un entrepreneur agricole, le modèle est là; pour ceux qui crient chômage, Charles Toko représente un bel exemple pour changer de mentalité et se prendre réellement en charge plutôt que d’attendre toujours un hypothétique recrutement dans la fonction publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.